Admiral T et Kalash jugés ce samedi

Admiral T et Kalash jugés ce samedi

Les deux artistes doivent comparaître ce samedi en comparution immédiate devant la 23e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. Ce vendredi soir, le parquet a requis un mandat de dépôt à leur encontre, en attendant leur procès.

Admiral T, Kalash et quelques-uns de leurs amis doivent être jugés ce samedi en comparution immédiate, devant la 23e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. Le parquet parisien a requis ce vendredi soir un mandat de dépôt à l’encontre des deux hommes, en attendant leur procès prévu à 13 heures. Selon l’entourage d’Admiral T, le parquet a retenu la notion de « violence » pour justifier cette mesure de rétention et les suites judiciaires. Les deux artistes étaient placés en garde à vue au commissariat du XIe arrondissement, près de Bastille, depuis la nuit de mercredi à jeudi.

Selon les premières informations et l’entourage d’Admiral T : Kalash, Admiral T et quelques amis se trouvaient en bas d’un immeuble jeudi vers 2 heures où l’un d’entre eux réside. Jessica Campbell, la femme d’Admiral T filmait avec son portable quand un homme a surgi, lui demandant ce qu’elle faisait. Devant son absence de réponse, l’homme se serait emparé de son téléphone pour le jeter par terre. Réaction immédiate de Kalash, Admiral T et leurs amis.

Un comité de soutien

L’homme en civil aurait alors indiqué être policier et aurait appelé des collègues en renfort. Kalash et Admiral T ne se seraient pas laissés faire. La police leur reproche tout de go un trouble à l’ordre public, un refus d’obtempérer et un outrage… Après une dispute et une bousculade, ils ont finalement été maîtrisés et conduits au poste. L’ensemble de la scène a été filmé par Jessica Campbell. Hier soir, les avocats des artistes, dont Me Jim Miche-Gabriel, étudiaient la possibilité, de leurs côtés, de déposer plainte pour un éventuel abus d’autorité de la part des policiers et des violences policières.

Sur les réseaux sociaux, un comité de soutien aux deux artistes « injustement » placés en garde à vue et « objets d’une arrestation abusive » a été créé hier après-midi. Le management des deux artistes a, pour sa part, démenti les rumeurs voulant que toute cette histoire ait été montée pour faire le buzz au moment où le dernier album d’Admiral T doit sortir.

 ♦ Source : FX 

Categories: Société

About Author

OUTREMER Radio

La webradio des outremers et de la diversité !